Regroupement familial : les moyens de subsistance exigés revus à la hausse

Retour à l’aperçu Regroupement familial : les moyens de subsistance exigés revus à la hausse

Date: vendredi 13 mars 2020

Auteur(s): Éditions Vanden Broele

Les revenus dont doit bénéficier un ressortissant étranger ou un Belge qui souhaite faire venir des membres de sa famille en Belgique ont été revus à hausse depuis le 1er mars 2020.  Le montant des « moyens de subsistance stables, suffisants et réguliers » est fixé à 1.555,09 euros.

Pour rappel, le regroupant doit répondre à plusieurs conditions pour faire valoir ce droit au regroupement familial. Il doit apporter la preuve :

- qu'il dispose de moyens de subsistance stables, suffisants et pour subvenir à ses propres besoins et à ceux des membres de sa famille et pour éviter qu'ils ne deviennent une charge pour les pouvoirs publics ;

- qu’il dispose d'un logement suffisant pour pouvoir recevoir le ou les membres de sa famille.

Les moyens de subsistance doivent être au moins équivalents à 120 % du revenu d’intégration pour une “personne vivant avec une famille à sa charge”, soit 1.555,09 euros à partir du 1 mars 2020.

Source: Circulaire concernant l'adaptation des montants qui relèvent de la législation fédérale concernant l'aide sociale, au 1er mars 2020 – (PPS IS)